Le Sol Violette, une monnaie locale toulousaine

Depuis mai 2011, une monnaie locale centrée sur le bassin d'emploi toulousain circule, à l'initiative de la mairie de Toulouse.

En tant que naturopathe, je fais maintenant partie du réseau "Sol Violette", et j'accepte à ce titre les paiements en Sol pour mes consultations.

Mais quel est donc le le but d'une telle monnaie locale ?

Laissons les créateurs du Sol Violette l'expliquer eux-même:

Qu'est-ce qu'une monnaie complémentaire ? Quelle est histoire du SOLViolette ?

Le projet de monnaie complémentaire est entre autre un projet pédagogique d’éducation
populaire qui a pour objectif de se réapproprier la monnaie.
Aujourd'hui, 1€ créé ne circule que 2,5 fois avant d'être annulé (remboursement de la dette)
ou d'être confisqué par les marchés financiers (spéculation).
Pourtant, c'est la circulation de l'argent qui créé la richesse...
Alors si l'€ ne circule pas dans l'économie réelle (97% des échanges se font sur les marchés
financiers via la spéculation et seulement 3% dans l'économie réelle), il faut trouver des
alternatives pour créer de la richesse !
Avec une monnaie complémentaire, 1 Sol créé (en échange d'1€ au Crédit Coopératif ou
Crédit Municipal) est obligé de tourner, de circuler dans le réseau... il ne peut être confisqué
par les marchés financiers. S'il reste dans la poche de quelqu'un pendant 3 mois et un jour, il
perd de sa valeur. D'autre part, quand le Sol est sorti du jeu (par une personne qui veut le
reconvertir en €), il perd une partie de sa valeur. Toutes ces stratégies n'ont qu'un seul but :
faire circuler la monnaie pour créer de la richesse proche de nos valeurs.

A quoi sert une monnaie complémentaire ?

Elle sert donc à créer de la richesse... mais pas n'importe où ! Seulement dans l'économie
réelle et chez des prestataires qui s'engagent du côté de l'Humain et de la nature !

Qui créé les Sols ?

La Mairie de Toulouse a voté un budget conséquent pour l'expérimentation qui a eu lieu en
2011 et reconduite en 2012.
Une partie de ces Sols est distribuée à des bénéficiaires d’aides sociales (30 chômeurs de 3
maisons de chômeurs reçoivent ainsi 30 Sols-violette par mois),
Nous, les consom’acteurs ou Solistes, en convertissant quelques € en Sols-violette créent de la
monnaie locale.
Les entreprises agréées peuvent également alimenter le réseau en Sols-violette en
convertissant quelques € et en encourageant le paiement en Sols de certains clients grâce à
des remises ou en devenant comptoirs de change.

Pour plus d'information, vous pouvez aller sur le site Internet du sol Violette: http://www.sol-violette.fr/


Mots clés: